Archives pour la catégorie Apiculture et techniques apicoles

La Visite de Printemps

Objectifs

Le but essentiel de la visite de printemps est d’évaluer la santé de la colonie, l’ état de la ruche et préparer la ruche pour son redémarrage.

Il s’agit tout d’abord de décider des actions à entreprendre pour un bon démarrage de saison. Il s’agit également de nettoyer et d’assainir la ruche (plancher, cadres de rive).

Comme toute visite, une feuille et un crayon seront nécessaires pour noter les observations faites sur chaque ruche.

Pour chaque ruche du rucher l’apiculteur doit :

  • Evaluer la quantité et la force de la population;
  • Rechercher la présence éventuelle de maladie;
  • Observer la présence de couvain et de pollen;
  • Analyser l’état des cadres;
  • Remplacer et nettoyer le plancher/plateau de la ruche;
  • Remplacer les cadres de rive.

Choix du jour de la visite

Elle s’effectue en général aux alentour du 15 mars en Europe.

La visite doit être faite un jour sans vent avec une température minimale de 15/18 degrés Celsius. Cette température minimale doit être respectée car le couvain est sensible au froid.

Observation de la population

Avant d’ouvrir la ruche, on observe le manège des abeilles à l’entrée :

  • Voyez-vous vous beaucoup d’abeilles ?
  • Voyez-vous des butineuses revenir avec des pelotes de pollen ?

Ruche ouverte, on évalue le nombre de cadres couverts par des abeilles. Ceci est un indicateur de taille de la population.

Recherche de maladie

Nous vous renvoyons sur nos fiches sanitaires concernant les différents signes de maladie.

On peut néanmoins citer rapidement :

  • observer le dos des abeilles: si points noirs, probablement présence de Varroa ;
  • abeilles avec ailes endommagées ou sans ailes: présence de Varroa ;
  • observation du couvain … plusieurs maladies possible…

La présence en grande quantité de Varroa lors de la visite de printemps amène une seule décision : traiter immédiatement contre le Varroa, et et ne pas utiliser cette colonie pour la production de miel cette année (car le traitement pollue le miel). Cette colonie pourra donc être utilisée (si elle est sauvée) uniquement pour créer de nouveaux essaims.

Notez qu’un traitement en fin de saison, après les dernière récolte, devrait limiter efficacement l’infection de Varroa pour l’ensemble de la saison apicole.

Nettoyage des plateaux

Systématiquement, pour chaque ruche, on remplacera le plateau/plancher du fond par un plateau propre et désinfecté.

Le plateau enlevé sera à son tour, après la visite, immédiatement lavé et désinfecté.

Essayez d’éviter d’utiliser des plateaux en provenance d’une autre ruche (afin de limiter les contaminations).

Remplacement des vieux cadres

Il est de coutume de remplacer l’ensemble des cadres de la ruche tous les 5 ans. En effet, les cadres de couvain noircissent et les cadres de périphérie se dégradent pendant l’hiver à cause de l’humidité. De plus, il faut donner du travail aux abeilles qui pourraient partir en essaimage en leur donnant des feuilles de cire à bâtir.

Pour cet agrandissement, on enlève les cadres de rives (point 1) et on intercale à la périphérie du couvain 2 nouveaux cadres avec feuilles de cire à bâtir (point 2) Plus tard, lorsque le couvain est bien développé, on déplacera ces nouveaux cadres vers le centre de la colonie (point 3) En agissant ainsi tous les ans, l’ensemble des cadres seront remplacés sur un cycle de 5 ans.

Repartitioncadre