Archives pour la catégorie Propolis

La Propolis

La propolis est une substance résineuse collectée par les abeilles ouvrières sur les bourgeons de certains arbres, comme par exemple le saule, le bouleau, le peuplier, le prunier…mais jamais sur le marron d’Inde.

Les abeilles apportent cette résine dans la ruche. Un autre groupe d’abeilles lui ajoutent alors certaines salives, la transformant ainsi en un mastic pour pouvoir enduire l’entrée de la ruche.

D‘autre part, une fine couche pelliculaire est déposée aussi dans les alvéoles ou les reines pondront les œufs. Cela permettra de désinfecter le lieu.

C‘est ainsi que la colonie est protégée avec un produit antibactérien et antifongique.(Mlagan et Sulimanovic, 1982).

La propolis est ramassée par grattage des cadres ou en introduisant une grille à l’intérieur de la ruche, et les abeilles se chargent alors de la « propoliser ».

Après avoir obtenu cette propolis brute, il faut la nettoyer avec des solvants appropriés, le plus souvent de l’alcool, on obtient ensuite une teinture.

Selon la concentration, on peut obtenir des teintures à 5, 10 et même 30% de résidus secs de propolis.

C‘est à partir de ces extraits que les laboratoires fabriquent les teintures, gélules, capsules, baumes, crèmes, dentifrices, divers sirops et élixirs.

La propolis est composée de flavonoïdes, de phénols ( antiseptiques) et de substances aromatiques. Les flavonoïdes jouent un rôle importants dans les pigmentations des plantes.

Mais la composition chimique de la propolis est très variable selon les arbres visités.

Les propriétés de la propolis sont nombreuses : antimicrobiennes, anticancéreuses, antioxydantes, cicatrisantes, stimulantes immunitaires…

De par ses activités antimicrobiennes, la propolis est souvent nommée « antibiotique naturel ».Un grand nombre d’études ont démontré l’effet d’inhibition sur les différents micro-organismes.

L‘extrait alcoolique de la propolis est capable de transformer (in vitro) les cellules humaines de l’hépatite et de carcinome, et elle est capable de les inhiber (Matsuono,1992). Les substances isolées de la propolis qui ont cet effet cytotoxique sont la quercétine, l’acide caféique et la clérodane dytherpénoïque. Cette dernière montre une particulière et sélective toxicité sur les cellules des tumeurs.

Antioxydant : Les flavonoïdes concentrés dans la propolis ont un pouvoir antioxydant très important. Ils sont capables de détruire les antiradicaux libres en protégeant les lipides et autres substances comme la vitamine C.

Cicatrisation : La propolis a démontré qu’elle possède un effet stimulant sur le métabolisme cellulaire, la circulation, et la formation du collagène.
Elle peut réparer l’épiderme abîmé en un temps record (Ghisalberti, 1979, Krell 1996). Ces propriétés proviennent de l’arginine (flavonoïde) qui est un composant de la propolis.
Un accélération encore plus rapide de la réparation tissulaire est obtenue si l’on joint à la propolis un extrait d’aloé vera.(Sumano-Lopez, et col 1989)

Elle a une place de choix dans le traitement :

  • des infections respiratoires: angines, pharyngites, laryngites, grippes, sinusites, rhinites allergiques, trachéites, bronchites, asthme, pneumonies.
  • des affections buccales: aphtes, stomatites, gingivites, pyorrhée, parodontoses, douleurs dentaires (après extraction par exemple), caries dentaires.
  • des affections digestives et intestinales : colites, diarrhées, entérites, gastrites, ulcères gastro-duodénal.

Elle est intéressante également pour traiter certains problèmes de peau : acné, escarres, brûlures, cicatrisation lente, crevasses, engelures, furoncles, lésions anales, mycoses…